EVOFOREST

Le Projet

Evoforest entend renforcer le professionnalisme des exploitants forestiers à travers des formations innovantes et des moments spécifiques de confrontation et d’implication avec les professionnels et les jeunes.

EVOFOREST

EVOFOREST s’inspire des précédents projets ALCOTRA InForma (2007-2013) et INFORMAPLUS (2014-2020).

Suite aux résultats obtenus notamment par Informaplus, le projet EVOFOREST vise à renforcer le professionnalisme de ceux qui travaillent dans le secteur forestier, en activant des formations innovantes et expérimentales avec des moments spécifiques de confrontation avec l’implication des professionnels et des jeunes.

En effet, le projet est adressé:

  • aux jeunes et au grand public, qui seront sensibilisés et informés sur les enjeux économiques, professionnels et environnementaux du secteur forestier à travers des rencontres dans les écoles avec des moments expressément dédiés au dialogue et à l’approfondissement des métiers forestiers.
  • aux professionnels et aux formateurs qui seront impliqués dans le partage de savoir-faire et dans l’échange d’expériences, transfrontalières aussi, à travers l’organisation de cours spécifiques et innovants pour les opérateurs de la filière.

L’échange transfrontalier prévoit aussi la formation de tuteurs, une figure largement développée en France mais moins en Italie qui auront le rôle de liaison entre les apprentis, les écoles et le monde du travail, afin de faciliter l’orientation et la gestion des parcours d’ apprentissage, de formation et d’emploi.

D’un point de vue financier, EVOFOREST dispose d’un budget d’environ 1.300.000 euros répartis de diverses manières entre les 7 partenaires italo-français.

En regardant la structure du projet, celui-ci est composé de 4 phases (ou components) :

Coordination – component 1, qui comprend toutes les actions de gestion et de suivi technique et financier nécessaires pour garantir la bonne mise en œuvre et la réussite du projet.

Communication – component 2, transversal et fonctionnel pour la réalisation de l’ensemble du projet, qui doit s’adresser à une cible très large et diversifiée ;

Formation – component 3, pour la mise à jour professionnelle des opérateurs forestiers ;

Apprentissage – component 4, pour le développement d’une figure professionnelle capable de favoriser la rencontre entre les deux publics auxquels s’adresse le projet, les jeunes et les entreprises du secteur.

Retour haut de page